Archives

Colline Hoarau (auteur de L’adieu à Lila) – Babelio

Biographie, bibliographie, lecteurs et citations de Colline Hoarau. Auteure française., née à la Réunion. Vit en Bretagne.

En 2014, elle publie son premier roman ` ..
— À lire sur www.babelio.com/auteur/Colline-Hoarau/315713

Quelques critiques et informations pour mieux découvrir mon univers.

Bonne visite !

Publicités

Le rêve de Chat Taigne – Colline Hoarau & Ben Renaut – 2018

Un premier avis écrit, ça compte énormément …

Les chroniques de Lee Ham

Quatrième de couverture

Chat Taigne est le compagnon quotidien de Clémentine. Heureusement qu’il est là lorsque Colin, le marin, s’en va de par les océans. Chat Taigne rêve en secret, observant chaque jour les enfant passer devant la fenêtre. Son souhait est de les accompagner à l’école. Pourra t-il réaliser son rêve? Que vont devenir ses maîtres? Restera t-il seul? Chat Taigne n’a pas fini de nous étonner.

Mon avis

Dès les premières pages, l’enfant part à la découverte du monde. Découverte qui peut s’accompagner d’une carte. Un beau moment de partage avec ses parents. Puis c’est la découverte du vocabulaire exotique. Enfin, c’est la découverte de ce chat rêveur et de son nom. Du quotidien de ce dernier et de ses désirs les plus fous. Les réalisera t-il? Même s’il ne peut pas parler, Chat Taigne emporte les enfants dans son monde et les accompagne dans le leur. Les…

Voir l’article original 103 mots de plus

Le rêve de Chat Taigne

Sortie de mon nouveau livre 📚 pour enfants : Le rêve de Chat Taigne chez Évidence Éditions.

Vous pouvez le commander en version papier sur :

https://www.evidence-boutique.com/farfadet/le-reve-de-chat-taigne

… Et dans quelques jours sur tous les sites de vente en ligne.

Merci à toute l’équipe et à Ben Renaut l’illustrateur !

Chat Taigne est le compagnon quotidien de Clémentine. Heureusement qu’il est là lorsque Colin, le marin, s’en va de par les océans.

Il a un rêve secret, en voyant chaque jour, les enfants passer devant la fenêtre. Les accompagner vers l’école…

Adapté aux lecteurs dyslexiques

Citation

« Votre enfance vous marque, pas au fer rouge, mais au-dedans. Ce que j’avais vécu m’avait abîmée, à jamais. J’aurais aimé être libre de douleur. Quand on l’a connue, on traîne une colère qu’on n’arrive pas à éliminer avec la peur quotidienne qu’elle se réveille comme pour se protéger avec la violence comme réponse à l’autre. »

Peut-on tout réparer ?

L’orbe d’or de Leconte de Lisle

sunset-1651878_1920

L’orbe d’or du soleil tombé des cieux sans bornes
S’enfonce avec lenteur dans l’immobile mer,
Et pour suprême adieu baigne d’un rose éclair
Le givre qui pétille à la cime des mornes.

En un mélancolique et languissant soupir,
Le vent des hauts, le long des ravins emplis d’ombres,
Agite doucement les tamariniers sombres
Où les oiseaux siffleurs viennent de s’assoupir.

Parmi les caféiers et les cannes mûries,
Les effluves du sol, comme d’un encensoir,
S’exhalent en mêlant dans le souffle du soir
A l’arome des bois l’odeur des sucreries.

Une étoile jaillit du bleu noir de la nuit,
Toute vive, et palpite en sa blancheur de perle ;
Puis la mer des soleils et des mondes déferle
Et flambe sur les flots que sa gloire éblouit.

Et l’âme, qui contemple, et soi-même s’oublie
Dans la splendide paix du silence divin,
Sans regrets ni désirs, sachant que tout est vain,
En un rêve éternel s’abîme ensevelie.

Charles-Marie Leconte de Lisle (1818-1894)
Poèmes tragiques