Chronique de la Biblio de Caro

La Biblio de Caro

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51eEmUFeQjL._SX322_BO1,204,203,200_.jpgÀ dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l’Océan Indien. C’est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion. Le lecteur plonge dans les charmes de ces régions éloignées. Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir. Ce troisième roman de l’auteure est entraînant, oscillant entre la découverte et l’émotion. Bon voyage à ceux qui auront la chance de le commencer !

Ce que j’en ai pensé : Sois sage Reine-May est une lecture touchante qui aborde des thèmes profonds comme le déracinement, la tolérance et le vivre ensemble. À travers le regard étonnamment mature de la jeune Reine-May, on découvre les difficultés liées au choc des cultures…

View original post 152 mots de plus

Chronique de « A vos livres »

Pour accéder au Blog original – A vos livres
06 février 2017

Sois sage Reine-May – Colline Hoarau

Sois sage Reine-may

Maison d’édition : Dédicaces – Date de parution : 07/12/2016

Prix chez l’éditeur : 13.72 € – Nombre de pages : 124

Nombre de tomes : 1

 Résumé

À dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l’Océan Indien. C’est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion. Le lecteur plonge dans les charmes de ces régions éloignées.

Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir.

Mon avis

Je tiens à remercier Colline Hoarau pour m’avoir fait découvrir son troisième roman.

Au fur et à mesure de mes lectures de Colline, on perçoit très nettement son évolution en tant qu’écrivain. Malgré son petit format, il y a de l’émotion et surtout une pincée de suspense qui permet à ce livre de se distinguer de ses prédécesseurs. Le thème qui lui est cher et qu’on retrouve dans deux de ses romans, est la Réunion avec son univers tropical et ensoleillé, ses descriptions hautes en couleurs, que ce soit dans les us et coutumes, la culture, le train de vie, la nourriture et surtout le paysage qu’on imagine idyllique. On sait que ce décor nous est retranscrit d’après un regard objectif et véritable de cette île qu’elle connaît bien.

J’ai trouvé l’histoire très intéressante parce qu’elle nous conte l’histoire de Reine-May, petite fille réunionnaise adoptée par un couple de bretons. On peut facilement imaginer le changement de décor entre ces deux lieux, aussi éloignés géographiquement que culturellement. Pourtant, j’ai adoré la partie bretonne, au climat un peu plus frisquet mais au coeur tendre et à ces personnages très touchants. (et aussi mon estomac a été touché en plein coeur par … les crêpes bretonnes !). Deux régions diamétralement opposées, dirait-on, mais Colline a réussi à les rendre complémentaires, autant pour notre héroïne que pour les lecteurs.

Une très belle histoire que je vous conseille. Cependant, je me sens obligée de souligner également, qu’en tant que lectrice, j’attends un roman un peu plus long parce que 120 pages, c’est comme nous donner une bouchée de crêpe bretonne, sans nous refiler le reste ! Je verrais très bien cette auteure nous emmener dans son univers à travers une saga familiale… un peu plus longue, et donc un peu plus développée. J’adorerai !

Je vous souhaite de très belles découvertes !

 

Dédicaces à Saint-Nicolas-du-Pelem le samedi 18 février 2017

Samedi matin, Colline Hoaro, auteure du roman « Sois sage, Reine-May », sera l’invitée de la maison de la Presse, pour une séance de dédicace. Colline Hoaro est native de la Réunion, où elle a vécu une enfance heureuse jusqu’à ses 15 ans, âge auquel elle rejoignit la métropole avec ses parents pour s’installer dans le Béarn. Elle vit aujourd’hui, auprès de son compagnon, en Centre-Bretagne.

« Sois sage, Reine May »

De nature curieuse et enthousiaste, elle a mené une vie professionnelle débridée, accumulant les expériences. Passionnée de littérature depuis son plus jeune âge, l’expérience de l’écriture s’imposait ; aussi, elle vient de signer son troisième roman, intitulé « Sois sage, Reine-May ». L’argument : A dix ans, Reine-May quitte son île, La Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre lui demandant de venir régler des affaires dans l’Océan Indien.

Pratique
Rencontre avec l’auteure et dédicace, samedi, de 10 h à 12 h, à la maison de la Presse, place du Kreizker.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-nicolas-du-pelem/litterature-l-action-se-situe-a-sainte-trephine-16-02-2017-11403012.php#bTFLEhUWRP46CGmx.99

Article « Le choix des libraires »

Sois sage, Reine-May

Couverture du livre Sois sage, Reine-May

Auteur : Colline Hoarau

Date de saisie : 08/02/2017

Genre : Romans et nouvelles – français

Editeur : ÉDITIONS DÉDICACES, Montréal, Canada

ISBN : 9781770766341

GENCOD : 9781770766341

Sorti le : 18/01/2017

  • Le courrier des auteurs : 01/02/2017

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis née à la Réunion au siècle dernier.
J’ai beaucoup voyagé, bougé et changé de métier pour m’installer en Bretagne, région que j’ai appris à aimer. J’y apprends la langue et la culture pour comprendre et partager cet esprit.
J’y écris des romans lorsque je ne fais pas de formation (bureautique, remise à niveau, projet professionnel,…). J’aime changer de style et de sujet. Car écrire, c’est s’adapter à des lecteurs différents, être prêt à intégrer d’autres techniques, passer d’un genre à l’autre. Je suis passionnée par la langue et la culture bretonne. J’ai décidé d’approfondir mes connaissances dans ce domaine.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le roman Sois sage, Reine-May édité par Dédicaces est l’histoire d’une jeune créole adoptée par un couple de Bretons attachants, avec chacun son histoire individuelle ou collective. Si le secret à découvrir est le fil du roman, deux environnements s’entrechoquent et se rencontrent : la Réunion et la Bretagne. Reine-May est le pont entre les deux. On y trouve des descriptions de paysages magnifiques, apprenant à découvrir ou retrouver les deux régions éloignées – pas tant que cela – par leurs traditions, leurs cultures de la terre, leurs langues, la nature, leurs valeurs,…
C’est un récit de tolérance, de voyage et d’entraide. Il ressort de la lecture de ce roman une impression de sérénité qui nous apprend à aimer la Bretagne et son authenticité.
Une belle balade pleine de surprises au coeur de la Bretagne, à Sainte-Tréphine, à la découverte de sa légende et de ses personnages emblématiques.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
– Moi aussi alors, je peux être Bretonne ?
– Mais bien sûr, tu l’es ! Cela n’a rien à voir avec la couleur de peau et de cheveux ! Tu es Reine-May, la petite Bretonne.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Un chant breton de Denez Prigent.

5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La multiculturalité. Il me semble important de faire comprendre les richesses et les interactions entre des cultures qui paraissent éloignées et qui, pourtant, partagent des valeurs, des traditions.

  • Les présentations des éditeurs : 01/02/2017

À dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l’Océan Indien. C’est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion.
Le lecteur plonge dans les charmes de ces régions éloignées.
Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir. Ce troisième roman de l’auteure est entraînant, oscillant entre la découverte et l’émotion. Bon voyage à ceux qui auront la chance de le commencer !

Colline Hoarau est née à la Réunion. Il est nécessaire de connaître ses origines créoles pour comprendre son attachement au multiculturalisme et son ouverture sur le monde. Très engagée dans le monde associatif, elle exerce comme formatrice et apprécie l’idée du passage de connaissances. Depuis quelques années, elle vit en Bretagne dont elle explore la culture. Elle termine une licence de Breton et langues celtiques.
Après «L’Adieu à Lila», consacré à la Réunion des années 70, elle a écrit un émouvant roman sur la maladie de Parkinson. «Sois sage, Reine-May» apparaît comme le plus abouti de ses ouvrages où se mêlent une intrigue, un secret, et les deux pays de son coeur, La Réunion et La Bretagne.

  • Les courts extraits de livres : 08/02/2017

La lettre

Ce matin, la lettre était arrivée. De l’île. Habituellement, l’homme aux lettres, comme on l’appelait en breton, glissait rapidement la correspondance dans la fente de la boîte aux noms effacés par le temps.
Aujourd’hui, le facteur de Sainte-Tréphine, le village où j’habitais, se montrait intéressé. On ne recevait plus beaucoup de papier. Seules quelques factures étaient expédiées. Les anciens du village qui restaient n’avaient ni envie ni besoin de se mettre à l’ordinateur et de ne plus recevoir de courrier. C’était bien plus amusant d’aller à Saint-Nicolas-du-Pelem pour le marché du samedi ou encore celui du mardi à Rostrenen, pour rencontrer du monde, surtout les anciens. Sinon quoi ? On ne bougerait plus de chez soi, assis à la table, devant un écran qui ne parlerait pas ? Non, alors !
Aujourd’hui, Monsieur Le Page, que je n’osais appeler Erwan, me demandait comment allait la famille, me parlait du temps qui avait été pluvieux, plus que d’habitude au mois de juin, ha pemp ha pevar. Il attendait de savoir ce que c’était, les yeux fixés sur l’enveloppe voyageuse. Je savais bien que je l’intriguais depuis des années avec ma tête qui ne ressemblait à aucune autre à cent lieues à la ronde.
Je regardais de côté l’écriture sans comprendre, cherchant à la retrouver dans ma mémoire. Écriture bâton, hésitante, comme celle de quelqu’un qui n’a pas l’habitude d’écrire. Ce n’était pas mon anniversaire. Pas une seule carte postale, jamais des voeux de bonne année pour moi. Personne ne pensait à moi dans le monde ? Pour mon anniversaire du 7 septembre, jamais je ne reçus de mot, malgré mes espoirs et mes attentes. J’avais appris avec le temps qu’on obtenait rarement ce qu’on souhaitait. Pourtant, j’y croyais fermement.
Une lettre écrite par une vraie personne, non pas venant d’une quelconque administration. Un cachet de Saint-Philippe, île de la Réunion, à 9 000 km de là. L’autre bout du monde. Un monde devenu inconnu pour moi dont pourtant j’étais issue.
Je dis au revoir au facteur, obligé de s’en aller. Je déchirai fébrilement les bords collés. Le papier de petit format était blanc avec des lignes bleues, plié soigneusement. On avait utilisé un stylo bleu, un bic.

«Chère Reine-May, (avec un y)

Cela n ‘a pas été facile de te retrouver. J’espère que tu recevras mon courrier.
Je ne sais pas si tu te souviens de moi. Je suis ta matante, Dolaine, la soeur de ta moman. Je ne t’ai pas beaucoup vue quand tu étais petite. C’est vrai que je ne t’ai pas cherchée pendant toutes ces années. Mais j’ai souvent pensé à toi. Tu étais une si gentille petite fille !
Je t’écris aujourd’hui pour te dire que ta moman a rejoint le Bon Dieu au ciel le 5 de ce mois. Elle était malade. Elle est partie bien vite. Parfois, elle parlait de toi. Elle regrettait tous les jours de ne pas avoir su te garder. Elle m’a fait promettre de te rechercher.
Il faut que tu viennes à la Réunion.
…»

(…)

Lecture : Sois sage, R-M, par Girls ‘n Nantes

Comme vous le savez déjà si vous suivez le blog, j’aime lire depuis toute petite.

Malheureusement avec nos vies trépidantes il est des fois impossible de mettre le nez dans un livre.

Néanmoins je suis partie à Londres le dernier week end de janvier et j’ai pu enfin terminer la lecture du dernier roman que j’ai reçu :

Sois sage, Reine-May, par Colline Hoarau

Si le nom de l’auteur vous est inconnu, c’est normal mais il faut se rattraper 😉

blog-mode-nantes-colline-hoarau

Tout d’abord née en 1966 à l’île de la Réunion, Colline HOARAU a vécu entre son île natale

à laquelle elle est très attachée et la métropole.

Par ailleurs toute son existence a été marquée par les livres,

tous ceux qu’elle lisait, empruntés aux bibliothèques, tous ceux qu’elle achetait,

aimant le classique mais aussi les romans policiers,

tous ceux qui lui apportaient de l’émotion et la faisaient voyager.

Elle a changé de métier maintes fois, passant de l’informatique à la formation,

au logement social, au cabinet d’une mairie…

Installée en Bretagne, région lui rappelant ses racines,

et ainsi elle a appris la langue pour mieux comprendre la culture.

En 2014, elle publie son premier roman L’adieu à Lila.

Il est inspiré par La Réunion des années 70.

La même sensibilité se retrouve dans Notre vie à trois,

un ouvrage évoquant un sujet difficile, la maladie de Parkinson.

sois-sage-2

Sois sage, Reine-May :

C’est le dernier né de Colline, il a vu le jour en 2016.

À l’âge de dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée

par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine plus exactement.

Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre.

En effet elle doit venir régler des affaires dans l’Océan Indien.

Et c’est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion.

Le lecteur plonge dans les charmes de ces deux régions éloignées.

Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir.

sois-sage-1

Mon avis :

Cet ouvrage n’est pas de la grande littérature mais il se lit d’une traite.

L’auteur a une plume à la fois raffinée, douce, simple et directe, voire même efficace.

En tant que Bretonne je retrouve parfaitement mon pays dans le livre

et en même temps je découvre aussi la Réunion

que je n’ai pas la chance de connaitre encore.

On remarque que nos deux pays si différents sont en même temps similaires.

Cela me donne envie de voyager et de découvrir l’île de la Réunion.

Ce livre traite de l’entraide et de la tolérance.

Je le trouve positif et je le recommande chaudement.

Où se procurer Sois sage, Reine-May ?

Le roman existe en version papier (broché) et numérique.

Entre autres sites, sur Amazon

ou sur le site de l’éditeur, Dédicaces 

Store 

24symbols

Itunes

Createspace – Page de l’éditeur

Barnes and noble

Kobo

Inktera

Mais aussi, sur PriceMinister, Ebay, Fnac …

Bonne lecture !

 

ps : Livre offert mais avis objectif comme d’habitude 😉

« Sois sage Reine-May » de Colline Hoarau – Mummy Addict & Co

Lien de l’article

http://www.mummyaddictandco.com/sois-sage-reine-may-de-colline-hoarau/

« SOIS SAGE REINE-MAY » DE COLLINE HOARAU

Avec l’hiver, je reprends mon rythme de lecture et aujourd’hui, je vais vous du roman de Colline Hoarau : Sois sage Reine-May. L’auteure signe là son troisième ouvrage et emmène le lecteur auprès de Reine-May, jeune réunionnaise et bretonne d’adoption, qui va partir en quête d’elle même à travers son histoire et ces deux cultures.

Avant de vous donner mon avis sur cette lecture, voici le pitch :

À dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l’Océan Indien. C’est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion. Le lecteur plonge dans les charmes de ces régions éloignées. Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir.

Le roman de Colline Hoarau est rapide à lire mais pas trop. Je m’explique ! Même si le volume du livre semble assez petit, on se plonge en fait très rapidement dans l’univers de Reine-May, cette jeune réunionnaise. Dès le début du roman, on est transporté dans ses souvenirs, dans des flash-backs qui installent les paysages, le contexte, l’histoire familiale de cette petite fille devenue jeune fille bretonne. Cela permet de dresser un portrait assez précis de cette jeune femme que nous allons suivre au fil des pages.

La plume de Colline Hoarau est fluide et elle utilise du vocabulaire bretons ou créoles selon la nature du récit. Cela a pour effet de se sentir dans le vif de l’histoire et j’ai apprécié le ton que cela apporte. On découvre autant le personnage de Reine-May que ces deux cultures qui la compose.

Les chapitres sont courts et se termine sur une pensée de Reine-May. On suit ses pérégrinations, son questionnement et son cheminement identitaire. Parce qu’au fond, c’est aussi de ça qu’il s’agit. Reine-May est réunionnaise ou bretonne, ou les deux. Un secret pèse depuis son enfance sur ses épaules. Un secret qui l’a rendu solitaire, peu sûre d’elle et qui ne l’aide pas à trouver sa place.

On découvre son histoire au gré des flash-backs tout en avançant dans sa quête. Les changements de décor entre la Bretagne et la Réunion sont subtiles. On s’aperçoit que ces deux terres se ressemblent par bien des aspects (en dehors du climat, soyons bien d’accord ! 😉 ) et que Reine-May est aussi un pont qui relie chacune d’elle. Cette jeune femme, avec une histoire de vie particulièrement difficile, ne sait pas trop où se positionner.

– Moi aussi alors, je peux être Bretonne ?
– Mais bien sûr, tu l’es ! Cela n’a rien à voir avec la couleur de peau et de cheveux ! Tu es Reine-May, la petite Bretonne.

Les émotions du personnage évoluent et les nôtres au même rythme. Reine-May est attachante de par sa fragilité et sa force insoupçonnée. On devine son secret mais on ne se focalise pas uniquement sur ce pan de l’histoire. J’ai apprécié naviguer dans les deux univers géographiques et me laisser porter par l’histoire de Reine-May. Par les mots de l’auteur, j’ai ressenti beaucoup d’émotions mais j’ai aussi souri. La mélancolie est douce, l’histoire est captivante et sincère.

Je vous parle de Reine-May le personnage principal, mais ce roman est aussi la rencontre avec des personnages secondaires. Le grand père Tad-Khoz est un de mes préférés. Peu bavard, homme de la terre avec une histoire de vie intense, il est comme un amer dans la tempête intérieure de Reine-May. Il se dégage de son portrait au fil des pages, une sensation de force et de tendresse. Son épouse, la mère adoptive de Reine-May est elle aussi intéressante et incroyablement émouvante !  Les personnages secondaires s’entremêlent avec l’histoire de Reine-May et apporte une saveur particulière au roman. Chaque personnage secondaire est une empreinte de chaque culture dans l’identité de la jeune femme.

La fin est vraiment jolie. Je ne vous en dévoilerai pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir ce roman, mais sachez que j’ai refermé le livre avec un sentiment de douceur et de soulagement aussi, pour cette jeune femme qui intrigue autant qu’elle peut fasciner.

J’ai passé un bon moment de lecture. Une lecture idéale pour les dimanches sous le plaid, à ressentir les embruns bretons au détour de quelques palmiers réunionnais ! 😉

Ma note : ♥♥♥♥♥

Sois sage Reine-May de Colline Hoarau

Parution : 12.2016 – Editions : Dédicaces

Merci à l’auteure pour la découverte de son roman et sa délicate attention (j’ai adoré la dédicace avec le drapeau breton ;)).