Dédicaces et salons

Portraits de Bretagne

Le photographe Yvon KERVINIO a réuni des auteurs qui ont écrit le portrait d’une ou d’un Breton dont il a réalisé la photographie en noir et blanc aux éditions L’aventure carto.

C’est le portrait de Jeanne Nicolas, une amie, habitante de Saint-Gilles-Les-Bois que j’ai choisi d’écrire.

Jeanne NICOLAS par Colline HOARAU

Rien ne nous permet de deviner son âge derrière son regard rieur. Elle sourit avec toute sa figure qui s’éclaire joyeusement. Son visage est rond avec de hautes pommettes. La bonhomie s’y lit. Les yeux un peu plissés d’un beau bleu laissent deviner l’intelligence de la maligne. Sa voix forte et claire  est celle d’une femme de caractère qui a traversé le temps sans se laisser emporter par lui. Les épreuves, les difficultés l’ont laissée optimiste avec une certaine sagesse.

Octogénaire, elle est née à Quemper-Guezennec. Elle a travaillé des années durant comme vendeuse en boulangerie dans le petit bourg de Saint-Gilles-Les-Bois, voyant passer les uns et les autres chaque jour ou presque. C’est pour cette raison qu’elle connaît toutes les familles et est capable de dire un mot sur chacune d’entre elles.

Mère, épouse, grand-mère, Jeanne a connu toutes les fonctions qu’elle a assumées consciencieusement, voire même entrain. Maintenant c’est l’heure de prendre plaisir à ce qu’on fait. Sa retraite, elle l’apprécie. Se lever tranquillement, causer avec son petit chien fidèle, jouer au scrabble, voir ses enfants et ses petits-enfants, faire des mots fléchés… Impossible de s’ennuyer. A cet âge, autant apprécier de prendre le temps de vivre.

Dans sa petite maison au calme, elle organise sa vie pour être toujours occupée. Sortir pour les courses, pas tous les jours, ah, non ! Aller jouer à la belote avec un groupe de son âge, un jour, ici, un jour, là. Cinq parties. Pas plus de cinq ! C’est déjà compliqué jouer en restant concentré tout en appliquant une stratégie. Alors, on ne raconte pas de sornettes. Souvent, cela se passe dans les cafés des bourgs du coin. L’ambiance est toujours chaleureuse même si on y joue sérieusement.

Elle aime le contact avec les autres. Ce qu’elle déteste, ce sont les commérages, les cancans qu’on colporte avec malveillance, par jalousie, motivés on ne sait par quelles méchancetés, se rendre intéressant en donnant des informations sur untel et unetelle. Non seulement Jeanne n’apprécie pas mais cela la met dans une telle rogne qu’elle en perd son sourire !

Jeanne est aussi engagée. Lorsque vient le temps des élections, surtout municipales, elle suit avec attention les moindres événements jusqu’aux résultats notés sur son petit carnet.

Les moments passés avec Jeanne sont joyeux et bien trop rares !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s