Archives de tags | Revue de presse HOARAU Colline

La Bretagne et La Réunion – Revue de presse 2017 « Sois sage, Reine-May »

Igwann – Avril 2017

Igwann

Le cri de l’ormeau – 21 février 2017 – Roman

Sois sage, Reine-May, est le troisième roman de Colline Hoarau. Cette native de l’île de La Réunion vit aujourd’hui en Centre Bretagne. Ces (ses) deux pays sont au centre de ce roman aux saveurs exotiques. Reine-May, onze ans, est retrouvée au côté de son beau-père, mort d’un coma éthylique. Sa mère étant introuvable, la jeune fille est prise en charge par les services sociaux qui lui trouvent une famille adoptive, en Bretagne. Elle emmène avec elle son terrible secret. Dix ans plus tard, elle reçoit une lettre de sa tante Dolaine lui annonçant la mort de sa mère. Elle doit retourner à La Réunion et y affronter ses souvenirs.

Plus que l’intrigue en elle-même, ce qui nous marque dès les premières minutes de lecture, c’est l’amour de l’auteure pour les deux pays qui sont les siens, à parts égales. Nous voyageons avec Reine-May dans cette Bretagne que nous connaissons bien mais qui, pourtant, grâce à Colline Hoarau, prend une teinte nouvelle. Nous retrouvons en effet certaines saveurs, certaines couleurs que, par habitude, nous oublions d’apprécier. Quand elle renvoie son héroïne sur l’île de La Réunion, nous découvrons un pays avec sa culture, ses odeurs, ses histoires, et à travers le prisme d’un amour natal inconditionnel. Dès lors, ce roman, sur fond de drame familial, nous habite, comme si cette histoire nous appartenait, comme si Reine-May faisait partie de notre vie, depuis toujours.

Écrit simplement, Sois sage, Reine-May, malgré sa relative brièveté, laisse flotter sur nous son parfum d’exotisme, qu’il vienne du beau milieu de l’océan Indien ou d’à côté de « chez-nous ». – P.B.

Editions Dédicaces –www.hoaraucolline.com

Revue hebdomadaire Ya en breton – 17/03/2017

emgav Ya

Le Poher – 30 mars 2017

asfbreizh@gmail.com_20170331_164116_001

Le Télégramme – 25/02/2017

Roman. Colline s’inspire du Centre-Bretagne

colline-hoarau-dedicacait-son-nouveau-roman-samedi-une_3308143_526x330p

Colline Hoarau dédicaçait son nouveau roman, samedi. Une histoire qui trouve place dans le Centre-Bretagne qu’elle a découvert l’année dernière. Samedi matin, Colline Hoarau était l’invitée de la Maison de la presse, pour une séance de dédicace de son dernier roman intitulé « Sois sage, Reine-May ».

Pour ce troisième roman, Colline met en scène un enfant de dix ans, Reine-May, qui quitte l’île de La Réunion pour la Bretagne, où elle est adoptée par un couple de Bretons. « J’ai construit mes personnages comme j’aime à les imaginer : traditionnels, amoureux de leur terre et du patrimoine, bienveillants et tolérants, explique-t-elle. Ce sont des gens qui parlent peu mais qui agissent. Je voulais donner cette vision-là des caractères bretons ».

La pittoresque légende de sainte Tréphine Vivant près de Guingamp, Colline Hoarau a été amenée à travailler à Rostrenen l’année dernière. À chaque fois qu’elle passait le col de Roch Glaz, elle avait le sentiment « d’être ailleurs ». Dans la découverte du Centre-Bretagne, elle trouve le décor de son roman. « J’ai choisi Sainte-Tréphine pour plusieurs raisons. C’est une jolie commune, la seule à porter un nom de sainte dans les Côtes-d’Armor. En plus, c’est une sainte qui a une légende pittoresque que Mam Gozh se plaît à raconter à ma petite Reine May ». Au fil des pages, Reine-May grandit ; un jour elle reçoit des nouvelles de l’Océan Indien… Ce roman intemporel et néanmoins d’actualité met en avant des notions comme la richesse du mélange des cultures, l’ouverture d’esprit la tolérance et la solidarité. Pratique « Sois sage, Reine-May », de Colline Hoarau, aux éditions Dédicace..

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/saint-nicolas-du-pelem/roman-colline-s-inspire-du-centre-bretagne-25-02-2017-11413095.php#L8Kg0kaw7WWc0Ejw.99

L’écho de l’Armor et de l’Argoat – 25/01/2017

article-echo-jpeg-3-mpdifi_

Ouest France Guingamp – 20/01/2017

asfbreizhgmail-com_20170120_110524_001-2

Publicités