Archives de tags | Sois sage Reine-May

Salon du livre de Vannes – Livr’à Vannes

Publicités

Prochaines rencontres en Bretagne Fin mai – Juin

  • Participation au repas des adhérents de France Parkinson au Grand Large à Ploufragan le jeudi 31 mai.

Invitation Le Grand Large

fest kabar

  • Repas avec Fest-kabar, une association culturelle mêlant les deux cultures, réunionnaise et bretonne, le Samedi 2 juin à Saint-Brandan – 22
  • Salon du livre de Vannes le dimanche 10 juin

livre vannes

  • Dédicaces à la Maison de la Presse de Carhaix (29) –
    2 Rue des Martyrs, 29270 Carhaix-Plouguer. De 10 h à 12h30
    Il est possible de réserver un exemplaire au : 02 98 93 04 77
    carhaix
  • Rencontre avec les lecteurs à la bibliothèque de Landéhen – 7 Place du Bourg, 22400 Landéhen le samedi 23 juin de 10h30 à 12h.

biblio

Réservez votre ouvrage dédicacé à l’avance : hoarau.colline@gmail.com

 

 

Chronique de Nancy pour Sois sage, Reine-May

 
Titre : Sois sage, Reine-May
Auteur : Colline Hoarau
Éditeur : Editions Dédicaces
Année de sortie : 2016
Nombre de pages : 124
Prix : 13.72€ – 6.51€ (eBook)

À dix ans, Reine-May quitte son île, la Réunion, pour être adoptée par un couple de Bretons dans le Centre Bretagne, à Sainte-Tréphine. Quelques années plus tard, elle reçoit une lettre. Elle doit venir régler des affaires dans l’Océan Indien. C’est un voyage dans le temps dans deux univers différents : la Bretagne et la Réunion. Le lecteur plonge dans les charmes de ces régions éloignées. Reine-May a un secret que nous serons amenés à deviner et à découvrir. Ce troisième roman de l’auteure est entraînant, oscillant entre la découverte et l’émotion. Bon voyage à ceux qui auront la chance de le commencer !
Tout d’abord, je tiens à remercier l’autrice Colline Hoarau de m’avoir permis de découvrir son livre « Sois sage, Reine-May » en service-presse. Quand l’autrice m’a proposé de choisir le livre que je voulais découvrir et chroniquer, mon choix, c’est tout de suite porté sur ce titre-là. Le résumé me tentait beaucoup et il parle de secret. Comme beaucoup le savent, j’aime beaucoup les histoires où il y a des secrets…
Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Reine-May. Alors qu’elle avait dix ans, elle a dû quitter La réunion, pour gagner la Bretagne où elle a été adoptée par un couple de Bretons. Malgré son jeune âge, Reine-May cache un lourd secret…Un secret qui continue à la ronger… Alors quand, quelques années plus tard, elle reçoit une lettre de la Réunion, ses peurs resurgissent : son secret a t-il était découvert ? Alors qu’elle doit regagner la Réunion pour régler une affaire, Reine-May se replonge dans ses souvenirs…
Tout au long du roman, les chapitres sont entrecoupés de quelques pensées qui se réfèrent à ce fameux secret qui hante Reine-May. Au fil des chapitres, on sent planer le spectre de ce secret que l’on devine dramatique, mais il nous faut attendre la fin pour en connaître toute la substance. Lorsque nous découvrons son secret, toutes les pièces du puzzle se mettent enfin en place et l’on comprend beaucoup mieux Reine-May.
Reine-May est un personnage captivant, attachant dont le caractère très solitaire a été forgé par une enfance difficile et un secret trop lourd à porter. Reine-May est très solitaire, elle observe beaucoup les gens sans vraiment rentrer en interaction avec eux.
« Sois sage, Reine-May » est l’histoire de Reine-May et de son secret, mais c’est également un roman où se rencontrent et s’entrechoquent deux régions totalement opposées : la Réunion et la Bretagne. Nous découvrons ces deux régions grâce aux descriptions hautes en couleur de l’autrice. Nous découvrons alors les paysages, la culture, les coutumes et usages de ces régions, mais également leurs parlers. En lisant ce roman, j’ai découvert énormément de mots et d’expressions.
J’ai beaucoup aimé ma lecture. C’est une histoire captivante qui nous plonge à la découverte de deux régions totalement opposées aux côtés d’un personnage attachants à qui l’on aimerait tant venir en aide.
Le seul petit bémol que je soulèverai sur cette lecture, c’est sa longueur. Ce roman fait seulement 124 pages et personnellement j’aurais beaucoup aimé qu’il soit plus long et découvrir beaucoup plus amplement l’enfance de Reine-May et particulièrement sa vie avec ses parents adoptifs.
Par contre, j’ai adoré la plume de l’autrice. Sa plume est toute en délicatesse, très sensible et elle nous transporte dans cette histoire très facilement. Les descriptions que nous fait Colline Hoarau de la Bretagne et de la Réunion sont tout simplement magnifiques et de plus l’autrice arrive, au fil des pages, a intégrer des mots et expressions des deux cultures sans que cela alourdisse le texte.
En bref, une très bonne lecture. Une histoire captivante qui nous fait découvrir deux régions totalement opposées mais tellement complémentaires pour le personnage de Reine-May. Une très bonne découverte !

Salon du livre de Landéda

Le 15/10/2017

7e salon du livre organisé par la médiathèque. Un moment de rencontre avec des auteurs, illustrateurs, des séances de dédicaces. La conteuse Astrid Lerdung, proposera dans la matinée et dans l’après-midi des contes pour tout public.

Avis de Miss Nana sur Sois sage, Reine-May

Cliquez ici pour le blog de Miss Nana.

soissageintro

Sois sage Reine-May est un roman dont je ne sais quoi penser : des points m’ont beaucoup plu tandis que d’autres beaucoup moins. Peut-être ne l’ai-je pas lu au bon moment, peut-être me suis-je posée trop de questions… Ce n’est donc pour moi qu’une lecture mitigée et j’en suis d’autant plus désolée puisqu’il s’agissait de mon troisième partenariat avec l’auteure.

« Mais à quoi bon s’occuper du passé ? Ça ne sert à rien de parler. Il faut vivre, agir et avancer. Nous ne sommes pas des vaches, à ruminer. »
Tout au long de ce livre, on découvre Reine-May qui a la chance d’être réunionnaise par ses origines et bretonne par son adoption. Tout commence avec la réception d’une lettre la rappelant sur l’île de l’Océan Indien. Ainsi, souvenirs et secret se mêlent dans son esprit – et dans ce livre…
Au fur et à mesure des mots et des phrases, on comprend que Reine-May n’a pas eu une enfance comme les autres. Une enfance difficile, qui plus est. Pourtant, de toutes ses épreuves, on sent qu’elle en a tiré une richesse et une force. Donc, même si je ne me suis pas véritablement attachée à elle parce que je ne me sentais pas proche d’elle, j’ai aimé la suivre, compatir et encore creuser un peu à la surface pour en savoir encore un peu plus sur elle.
« Pourquoi était-elle partie en laissant toutes ses affaires ? On devrait disparaître avec tout notre barda.
Ceux qui restent imagineraient que les disparus n’avaient pas existé. »
Les grandes lignes de l’histoire avaient de quoi me plaire : voyage culturel et temporel, secret, découverte. Seulement, même si le secret de Reine-May a suscité ma curiosité, je n’ai pas été entièrement charmée par l’histoire. J’ai notamment eu le sentiment d’être perdue à plusieurs reprises avec les flash-backs : je ne savais plus vraiment me situer dans le temps par exemple. Du coup, la concentration que j’ai utilisée pour me retrouver, je l’ai perdue pour bien saisir certains aspects culturels et les retenir.
Il n’y a pas de grandes actions, de grands rebondissements (hormis la révélation du secret auquel je m’attendais un peu mais pas de cette ampleur) et il y a assez peu de dialogues. Peut-être que le rythme paraîtra donc un peu lent à certains lecteurs… Pourtant, aller vite ici n’est pas le but ! Le temps est à la découverte puisque le récit montre tous les différents aspects de la vie de la jeune femme et de ses deux cultures. Et le défi de la découverte est bien relevé…
« C’était étrange : changer de vie me faisait oublier la mienne. »
En effet, ses deux cultures, on les découvre tout au long du livre : l’aspect culturel de ce roman est vraiment ce qui m’a le plus plu et convaincue. On y apprend, par exemple, des coutumes, des habitudes des habitants des deux régions. C’est vraiment très enrichissant et intéressant. Ces deux cultures se retrouvent également mêlées grâce à la plume de l’auteure qui incorpore du breton et de créole dans son récit, ce qui renforce l’authenticité de ce voyage culturel.
En fin de compte, c’est une lecture mitigée. Bien que l’intrigue m’ait peu entraînée et que les flash-backs m’aient un peu désorientée, l’aspect culturel de ce livre est vraiment intéressant. Pour preuve, je suis ressortie de cette lecture enrichie et avide de connaître davantage ces deux régions !

Où trouver Sois sage, Reine-May ?

Vous pouvez me contacter par mail : hoarau.colline@gmail.com pour un envoi avec dédicace. 

Dans les Côtes d’Armor,

  • A Guingamp, à la Librairie Mots et Images
  • A Rostrenen, à la Maison de la Presse
  • A Carhaix, à la Maison de la Presse
  • Au Centre Culturel Leclerc de Carhaix
  • A Saint-Nicolas-du-Pelem, à la Maison de la Presse

Le roman existe en version papier (broché) et numérique.

Entre autres sites, sur :

  • Amazon
  • le site de l’éditeur, Dédicaces 
  • Store 
  • Biblio.com
  • 24symbols
  • Itunes
  • Createspace – Page de l’éditeur
  • Barnes and noble
  • Kobo
  • Inktera
  • Mais aussi, sur PriceMinister, Ebay, …