Archives de tags | Sois sage Reine-May critique

Avis de Miss Nana sur Sois sage, Reine-May

Cliquez ici pour le blog de Miss Nana.

soissageintro

Sois sage Reine-May est un roman dont je ne sais quoi penser : des points m’ont beaucoup plu tandis que d’autres beaucoup moins. Peut-être ne l’ai-je pas lu au bon moment, peut-être me suis-je posée trop de questions… Ce n’est donc pour moi qu’une lecture mitigée et j’en suis d’autant plus désolée puisqu’il s’agissait de mon troisième partenariat avec l’auteure.

« Mais à quoi bon s’occuper du passé ? Ça ne sert à rien de parler. Il faut vivre, agir et avancer. Nous ne sommes pas des vaches, à ruminer. »
Tout au long de ce livre, on découvre Reine-May qui a la chance d’être réunionnaise par ses origines et bretonne par son adoption. Tout commence avec la réception d’une lettre la rappelant sur l’île de l’Océan Indien. Ainsi, souvenirs et secret se mêlent dans son esprit – et dans ce livre…
Au fur et à mesure des mots et des phrases, on comprend que Reine-May n’a pas eu une enfance comme les autres. Une enfance difficile, qui plus est. Pourtant, de toutes ses épreuves, on sent qu’elle en a tiré une richesse et une force. Donc, même si je ne me suis pas véritablement attachée à elle parce que je ne me sentais pas proche d’elle, j’ai aimé la suivre, compatir et encore creuser un peu à la surface pour en savoir encore un peu plus sur elle.
« Pourquoi était-elle partie en laissant toutes ses affaires ? On devrait disparaître avec tout notre barda.
Ceux qui restent imagineraient que les disparus n’avaient pas existé. »
Les grandes lignes de l’histoire avaient de quoi me plaire : voyage culturel et temporel, secret, découverte. Seulement, même si le secret de Reine-May a suscité ma curiosité, je n’ai pas été entièrement charmée par l’histoire. J’ai notamment eu le sentiment d’être perdue à plusieurs reprises avec les flash-backs : je ne savais plus vraiment me situer dans le temps par exemple. Du coup, la concentration que j’ai utilisée pour me retrouver, je l’ai perdue pour bien saisir certains aspects culturels et les retenir.
Il n’y a pas de grandes actions, de grands rebondissements (hormis la révélation du secret auquel je m’attendais un peu mais pas de cette ampleur) et il y a assez peu de dialogues. Peut-être que le rythme paraîtra donc un peu lent à certains lecteurs… Pourtant, aller vite ici n’est pas le but ! Le temps est à la découverte puisque le récit montre tous les différents aspects de la vie de la jeune femme et de ses deux cultures. Et le défi de la découverte est bien relevé…
« C’était étrange : changer de vie me faisait oublier la mienne. »
En effet, ses deux cultures, on les découvre tout au long du livre : l’aspect culturel de ce roman est vraiment ce qui m’a le plus plu et convaincue. On y apprend, par exemple, des coutumes, des habitudes des habitants des deux régions. C’est vraiment très enrichissant et intéressant. Ces deux cultures se retrouvent également mêlées grâce à la plume de l’auteure qui incorpore du breton et de créole dans son récit, ce qui renforce l’authenticité de ce voyage culturel.
En fin de compte, c’est une lecture mitigée. Bien que l’intrigue m’ait peu entraînée et que les flash-backs m’aient un peu désorientée, l’aspect culturel de ce livre est vraiment intéressant. Pour preuve, je suis ressortie de cette lecture enrichie et avide de connaître davantage ces deux régions !
Publicités

#131 Chronique – Un univers de livres

Lien du blog : Un univers de livres 

Le 25 février 2017

Mon avis :
Je remercie tout d’abord Colline pour l’envoi de ce son livre ainsi que sa gentille dédicace qui m’a fait très plaisir ! J’étais impatiente de découvrir sa nouvelle histoire et de retrouver sa plume, ses deux premiers romans m’ayant bien plu, surtout Notre vie à trois !!
Reine-May est née sur l’île de la Réunion, un endroit qu’elle affectionne tout particulièrement et dont elle garde un doux souvenir malgré un fâcheux événement qui l’a amenée à partir, enfant… Entre passé et présent, Reine-May nous raconte son vécu, son histoire passée sur l’île et sa nouvelle vie en Bretagne peuplée de découvertes ! Nouvelle famille, une nature différente, une autre culture… Un mélange de saveurs envoûtant !

Je me suis très vite attachée à Reine-May par sa personnalité et ses émotions traitées en profondeur ! Il y a un gros travail de fait par l’auteur au niveau des sensations et des pensées du personnage. Je me suis très bien représentée les décors dans ma tête et je me suis rendue compte que l’histoire pourrait être vraie…

Cette navigation entre la Bretagne et la Réunion est super bien réussie ! Par cela, j’entends avoir aimé découvrir les deux cultures et les espaces minutieusement bien décrits, avec Reine-May comme pont reliant ces deux endroits. L’intrigue tourne autour de cette jeune fille, de son secret révélé à la fin ! Entre stupéfaction et horreur, je ne m’attendais pas à un tel acte… D’un autre côté, cela m’a permise de comprendre l’isolement voulu de la jeune fille…

Cette lecture est émouvante, procure aussi bien de l’émerveillement que de la curiosité, et de la peine… Les souvenirs offrent une atmosphère particulière ainsi que de la réflexion. En effet, Colline Hoarau aborde en parallèle des valeurs universelles comme la tolérance, le jugement d’une manière sensible, réfléchie.

Grâce à une plume douce et envoûtante, j’ai voyagé et découvert une richesse culturelle, paysagère plus ou moins commune entre la Réunion et la Bretagne… J’ai savouré toute cette nouveauté puisque je connais ces sites seulement de nom !
N’hésitez surtout pas à lire ce petit roman, vous pourriez être agréablement surpris !

Une merveilleuse lecture pour de multiples thèmes abordés, une sensibilité touchante !

Citation

« Peut-être que là-bas, il y avait plus de différences entres les pauvres et les riches. Ça oui ! C’était deux mondes à part qui avaient du mal à se mélanger, mais la couleur, bah ! C’était l’extérieur, la peau uniquement. L’essentiel, c’était bien ce que nous avions en nous, non ? »