Archives de tags | chroniques blogs littéraires

Peut-on tout réparer ? vu par Léna, Un univers de livres

Mon avis :
Quatrième livre que je lis de Colline Hoarau et quel doux moment de passer ! Je suis toujours heureuse de retrouver sa plume poétique et envoûtante qui aborde des thèmes et cultures intéressantes; un grand merci à l’autrice pour cet envoi et l’adorable dédicace !!!
J’ai retrouvé avec plaisir Reine-May, l’héroïne de Sois sage, Reine-May que vous n’êtes pas obligés d’avoir lu pour lire Peut-on tout réparer ? même si je vous le recommande tout de même pour mieux comprendre le personnage ! Elle va faire la rencontre de Léna *plus beau prénom de l’univers, n’est-ce pas ?!* qui va devenir son amie, la seule. J’ai adoré assister à la naissance de cette chouette amitié entre deux jeunes filles différentes, surtout au niveau du caractère, mais qui possèdent la même ambition : être infirmière. Le Soleil rencontre la Lune dans une éclaboussure de joie et de spontanéité qui donne le sourire !

La description des lieux est aussi délicate que réaliste, remplie d’informations intéressantes, enrichissantes ! Entre la Bretagne, la Réunion et la Bourgogne, l’autrice nous offre un mélange de flore, de saveurs et de cultures passionnant. Il n’y a pas un amas de connaissances divulguées à la suite, sans transition, bien au contraire ! Le tout s’intègre bien avec l’histoire de l’héroïne, ce qui lui donne de la profondeur et une personnalité bien dessinée.

Reine-May est donc une adolescente touchante qui essaie de se construire, d’aller de l’avant même avec le drame vécu. Ses émotions et sensations sont transmises avec justesse même si je ne me suis pas forcément identifiée à elle. Je la voyais plutôt comme une cousine attachante même si son côté réservé m’énervait parfois… Elle reste un personnage plaisant à suivre qui se pose des questions sur la vie qui font écho aux nôtres… Bien des passages m’ont remuée.

J’ai encore aimé apprendre des légendes, recettes, habitudes liées à la Réunion et Bretagne, même derrière une note nostalgique… Il m’a juste manquée un rythme plus dynamique avec des dialogues plus pimpants, moins descriptifs. Des moments m’ont parue un brin lents, mais c’était plaisant de ressentir l’amour de l’autrice pour ces deux régions du monde à travers les souvenirs, ce que vit l’héroïne !

Sinon j’ai adoré le moment où Reine-May et Léna visitent Beaune ! J’avais l’impression de me trouver dans cette chouette ville et de redécouvrir l’Hotel-Dieu. Un lieu que je vous conseille vivement de voir !

Au fil du récit, un garçon apparait mais de manière saugrenue pour tout vous dire... Une entrée dans l’histoire non anodine mais la suite m’a tout de même plu : le secret qui l’accompagne est chamboulant, j’étais impressionnée… 

Une bonne lecture pour une intrigue et deux cultures qui prennent au cœur !
Publicités

#131 Chronique – Un univers de livres

Lien du blog : Un univers de livres 

Le 25 février 2017

Mon avis :
Je remercie tout d’abord Colline pour l’envoi de ce son livre ainsi que sa gentille dédicace qui m’a fait très plaisir ! J’étais impatiente de découvrir sa nouvelle histoire et de retrouver sa plume, ses deux premiers romans m’ayant bien plu, surtout Notre vie à trois !!
Reine-May est née sur l’île de la Réunion, un endroit qu’elle affectionne tout particulièrement et dont elle garde un doux souvenir malgré un fâcheux événement qui l’a amenée à partir, enfant… Entre passé et présent, Reine-May nous raconte son vécu, son histoire passée sur l’île et sa nouvelle vie en Bretagne peuplée de découvertes ! Nouvelle famille, une nature différente, une autre culture… Un mélange de saveurs envoûtant !

Je me suis très vite attachée à Reine-May par sa personnalité et ses émotions traitées en profondeur ! Il y a un gros travail de fait par l’auteur au niveau des sensations et des pensées du personnage. Je me suis très bien représentée les décors dans ma tête et je me suis rendue compte que l’histoire pourrait être vraie…

Cette navigation entre la Bretagne et la Réunion est super bien réussie ! Par cela, j’entends avoir aimé découvrir les deux cultures et les espaces minutieusement bien décrits, avec Reine-May comme pont reliant ces deux endroits. L’intrigue tourne autour de cette jeune fille, de son secret révélé à la fin ! Entre stupéfaction et horreur, je ne m’attendais pas à un tel acte… D’un autre côté, cela m’a permise de comprendre l’isolement voulu de la jeune fille…

Cette lecture est émouvante, procure aussi bien de l’émerveillement que de la curiosité, et de la peine… Les souvenirs offrent une atmosphère particulière ainsi que de la réflexion. En effet, Colline Hoarau aborde en parallèle des valeurs universelles comme la tolérance, le jugement d’une manière sensible, réfléchie.

Grâce à une plume douce et envoûtante, j’ai voyagé et découvert une richesse culturelle, paysagère plus ou moins commune entre la Réunion et la Bretagne… J’ai savouré toute cette nouveauté puisque je connais ces sites seulement de nom !
N’hésitez surtout pas à lire ce petit roman, vous pourriez être agréablement surpris !

Une merveilleuse lecture pour de multiples thèmes abordés, une sensibilité touchante !

Citation

« Peut-être que là-bas, il y avait plus de différences entres les pauvres et les riches. Ça oui ! C’était deux mondes à part qui avaient du mal à se mélanger, mais la couleur, bah ! C’était l’extérieur, la peau uniquement. L’essentiel, c’était bien ce que nous avions en nous, non ? » 

Comment écrivez- vous « blogueur », « blogueuse » ou « blogger » ?

Blog

Je prépare un article sur les blogs, blogues, cybercarnets ou bloc-notes des lecteurs et … surtout lectrices.

Votre blog sera-t-il dépiauté, vu, lu, analysé ? Suspens …

A très bientôt !

Chronique de « Au Coin bouquin »

Editions Dédicaces, 110 pages, 14e sur Amazon

Paru le 28 Avril 2014

« Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout  – Les malchanceux sont ceux à qui tout arrive » Labiche & Chance. 

« Quand on connaissait Lila, au fond, on n’avait pas envie d’être son protégé. Car elle était si peu estimée qu’on craignait d’être discrédité. »

Tout d’abord, je tiens à remercier MissNana du blog Adolectrice, car c’est grâce à elle et son concours que j’ai pu découvrir ce roman.

On suit donc Isabella, avant-dernière d’une fratrie, le jour de l’enterrement de leur mère. Quand j’ai reçu ce roman je m’attendais à suivre les personnages à travers leur journée de la messe à la maison de la défunte, mais j’ai été bien surprise en découvrant qu’en fait le roman été majoritairement consacré à nous dresser un portrait voire une petite biographie de chaque frère et sœur avec toujours un rappel sur la relation que la personne concerné avait avec notre Bella. Chaque chapitre est donc consacré à un frère ou une sœur dans l’ordre de leur venue, ainsi qu’à l’amie de la défunte Lila.

Cela peut paraître “inintéressant” mais ça n’a pas été le cas pour moi, j’ai vraiment bien aimé découvrir tous ces personnages, leur manque d’amour les uns envers les autres m’a fait vaguement pensé à certain personnage de Marguerite Duras notamment dans La vie tranquille, même si j’avoue que c’est assez différent.

Ce que j’ai aussi beaucoup aimé dans l’écriture, c’est la fin de chaque chapitre, l’auteure nous fait une phrase de transaction au prochain chapitre telle que : “Elle disait à qui veut l’entendre que sa petite soeur Béatrice était exceptionnelle. Le pensait-elle vraiment ?” Et hop, on passe au chapitre sur Béatrice !

Le petit plus : L’histoire se déroule à la Réunion, j’ai adoré deviner cet endroit que je n’ai jamais la chance de voir, à travers ses lignes. De plus, elle m’a dit s’être inspiré de réels personnages, ce qui rend l’histoire encore plus touchante.

C’est donc une bonne lecture que nous avons là, je lui attribuerais la note de 7/10, car ce fut un voyage agréable, à lire sous le soleil et le chapeau de paille ! L’auteure m’avait dit que soit on aimait soit on aimait pas, j’ai aimé ! Ha et petit détail marrant, la fille de Fleur s’appelle Emeline !

Twitter de Colline Hoarau ici !