Archives de tags | Miss Nana

Avis de Miss Nana sur Sois sage, Reine-May

Cliquez ici pour le blog de Miss Nana.

soissageintro

Sois sage Reine-May est un roman dont je ne sais quoi penser : des points m’ont beaucoup plu tandis que d’autres beaucoup moins. Peut-être ne l’ai-je pas lu au bon moment, peut-être me suis-je posée trop de questions… Ce n’est donc pour moi qu’une lecture mitigée et j’en suis d’autant plus désolée puisqu’il s’agissait de mon troisième partenariat avec l’auteure.

« Mais à quoi bon s’occuper du passé ? Ça ne sert à rien de parler. Il faut vivre, agir et avancer. Nous ne sommes pas des vaches, à ruminer. »
Tout au long de ce livre, on découvre Reine-May qui a la chance d’être réunionnaise par ses origines et bretonne par son adoption. Tout commence avec la réception d’une lettre la rappelant sur l’île de l’Océan Indien. Ainsi, souvenirs et secret se mêlent dans son esprit – et dans ce livre…
Au fur et à mesure des mots et des phrases, on comprend que Reine-May n’a pas eu une enfance comme les autres. Une enfance difficile, qui plus est. Pourtant, de toutes ses épreuves, on sent qu’elle en a tiré une richesse et une force. Donc, même si je ne me suis pas véritablement attachée à elle parce que je ne me sentais pas proche d’elle, j’ai aimé la suivre, compatir et encore creuser un peu à la surface pour en savoir encore un peu plus sur elle.
« Pourquoi était-elle partie en laissant toutes ses affaires ? On devrait disparaître avec tout notre barda.
Ceux qui restent imagineraient que les disparus n’avaient pas existé. »
Les grandes lignes de l’histoire avaient de quoi me plaire : voyage culturel et temporel, secret, découverte. Seulement, même si le secret de Reine-May a suscité ma curiosité, je n’ai pas été entièrement charmée par l’histoire. J’ai notamment eu le sentiment d’être perdue à plusieurs reprises avec les flash-backs : je ne savais plus vraiment me situer dans le temps par exemple. Du coup, la concentration que j’ai utilisée pour me retrouver, je l’ai perdue pour bien saisir certains aspects culturels et les retenir.
Il n’y a pas de grandes actions, de grands rebondissements (hormis la révélation du secret auquel je m’attendais un peu mais pas de cette ampleur) et il y a assez peu de dialogues. Peut-être que le rythme paraîtra donc un peu lent à certains lecteurs… Pourtant, aller vite ici n’est pas le but ! Le temps est à la découverte puisque le récit montre tous les différents aspects de la vie de la jeune femme et de ses deux cultures. Et le défi de la découverte est bien relevé…
« C’était étrange : changer de vie me faisait oublier la mienne. »
En effet, ses deux cultures, on les découvre tout au long du livre : l’aspect culturel de ce roman est vraiment ce qui m’a le plus plu et convaincue. On y apprend, par exemple, des coutumes, des habitudes des habitants des deux régions. C’est vraiment très enrichissant et intéressant. Ces deux cultures se retrouvent également mêlées grâce à la plume de l’auteure qui incorpore du breton et de créole dans son récit, ce qui renforce l’authenticité de ce voyage culturel.
En fin de compte, c’est une lecture mitigée. Bien que l’intrigue m’ait peu entraînée et que les flash-backs m’aient un peu désorientée, l’aspect culturel de ce livre est vraiment intéressant. Pour preuve, je suis ressortie de cette lecture enrichie et avide de connaître davantage ces deux régions !
Publicités

Partager son livre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lorsqu’on écrit, on a envie,
plus que tout, d’être compris.

Alors, que faire pour savoir ?
Les amis, c’est bien connu, ne lisent pas nos livres.
La famille ne nous dira jamais ce qu’elle pense.

J’ai donc fureté sur les blogs des lectrices. Je n’ai toujours pas pu communiquer avec un seul lecteur masculin depuis … J’use donc, encore, du féminin.

Je suis parfois restée bluffée à la lecture de certains blogs tenus avec rigueur, intelligence, modestie, sérieux … et j’en passe.

Ces lectrices aiment tellement la lecture que ce serait dommage de les priver de nourriture intellectuelle.

Un petit mail – ou courriel, si vous préférez – pour leur demander si elles ont envie de lire notre livre. On en choisit quelques-unes, celles dont le ton nous plaît. Point trop n’en faut.

Evitons les stars, injoignables, débordées et ne lisant que les plus célèbres …

Certaines sont intéressées par le sujet, contentes de découvrir un livre. D’autres n’en ont pas envie ou pas le temps. Elles le précisent.

En général, elles lisent, écrivent une chronique … LIBREMENT. Oui, certaines n’aimeront pas nos livres. Heureusement ! (Un exemple !) Elles le diront. Heureusement ! D’autres seront emballées. Elles le diront aussi. Heureusement !

L’écrivain a besoin de lecteurs et le lecteur a besoin de livres.

Après le premier livre, le second. On a gardé des contacts sympathiques. On connaît Léna, Cassandre, Pauline, Nina, Bénédicte, Eolwen, Laurie, Lily , Margot, Manuela, Laurine, Nathalie,  et … Marie des Neiges. les suivant parfois, sur les réseaux sociaux, s’amusant toujours de leur énergie chaque jour renouvelée.

Et les remerciant d’avoir compris ce qu’on a voulu exprimer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tu es blogueur, elle est blogueuse, Vous êtes blogueurs, …

Ado lectrice Pile de livres

Qui sont-ils ? 

Plutôt filles, plutôt jeunes – oui Mesdames, même les plus âgées restent jeunes … d’esprit.

Parfois seul(s-es) à lire, écrire, gérer, parfois plusieurs.

Les petites lectrices sont plusieurs. Elles se suivent souvent mutuellement et relaient leurs avis.

Des adolescentes qui gèrent des blogs comme Ado lectrice et Un univers de livres aux mères de famille, amoureuses de la lecture, des livres, des aventures, des voyages livresques.

Rares sont les garçons ou hommes qui se lancent dans l’aventure de l’écriture suivie d’un blog.

On a plutôt l’impression qu’elles vivent en province : Lyon, Limoges, Toulouse, la Bretagne, autour de grandes villes comme Grenoble, Aix-en-Provence … Quelques-unes, plus rares, vivent à Paris ou en Région Parisienne.

Que lisent-ils ? 

 Souvent tout ce qui leur tombe sous la main. Des livres en tous genres. Certains qu’ils trouvent dans les brocantes, ceux dont on a beaucoup entendu parler, ceux dont le titre, la couverture, attire l’œil. Bien sûr, certains éditeurs en offrent.

Des classiques, des modernes, des romans historiques, biographiques, autobiographiques, fantastiques, de la dystopie, de l’aventure, de la science-Fiction, et même l’univers post-apocalyptique, de l’action, du Young Adult, de la poésie, des romances, du théâtre, des thrillers, des policiers, des témoignages, de l’érotique aussi. 
Sur son site, Cassandre présente son blog ainsi :

Casscroutondeslectures, blog littéraire des avis lectures d’une exaltée de la littérature

 Leur vocabulaire

Ils ont tous une PAL (Pile de Livres à Lire), une whishlist (liste de livres qu’ils aimeraient bien lire), un concours sur le feu, une chronique régulière à faire – parfois, celle du dimanche-ci saute because devoirs, exams, … -, une bibliothèque remplie de livres que nous avons parfois déjà lus et que nous aimerions nous aussi recommander ou pas, des challenges, des bilans du mois, de la semaine, …

A quoi servent-ils ? 

A nous faire découvrir des auteurs, des livres. A partager leurs lectures, la plupart du temps de manière désintéressée. Car s’ils reçoivent des livres, écrivent des chroniques, critiques, avis, cela ne va pas plus loin comme avantages.

Ils acceptent volontiers de donner un avis sur votre livre. Il faut savoir accepter les critiques, bonnes ou mauvaises. Certaines ne liront peut-être pas jusqu’au bout. C’est toujours intéressant d’avoir un regard de lecteur avisé.

Personnellement, je suis toujours surprise de ce que l’autre peut lire, la façon dont il interprète un livre.

Chacun lit avec son histoire, sa culture, son environnement et le même livre peut être lu tellement différemment …

Evidemment, quand il plaît, on ne peut qu’être content. Parce qu’au fond on n’écrit pas que pour aligner joliment des mots mais surtout pour que ces mots trouvent un écho.

Merci

Merci donc à nos blogueuses … Les garçons n’ont pas encore répondu …

Pour leur énergie, leur curiosité, leur ouverture, leur envie de découvrir sans a priori souvent, parce que … pourquoi pas essayer ?, leur sérieux, leurs avis …

Longue vie aux blogueuses …

Ci-dessous quelques blogs qui m’ont plu, un peu ou beaucoup ou passionnément … et que je ne manquerai pas de suivre avec attention.

Liste non exhaustive … à compléter par vos suggestions

J’ai pu en oublier … Alors, envoyez-moi un lien à hoarau.colline@gmail.com. Et si le blog me plaît …

Comment écrivez- vous « blogueur », « blogueuse » ou « blogger » ?

Blog

Je prépare un article sur les blogs, blogues, cybercarnets ou bloc-notes des lecteurs et … surtout lectrices.

Votre blog sera-t-il dépiauté, vu, lu, analysé ? Suspens …

A très bientôt !

Chronique de Ado Lectrice – Miss Nana

L’adieu à Lila – Chronique

 
Tout d’abord, un grand merci à l’auteure pour l’envoi de son livre, qui a d’ailleurs une superbe couverture (j’aime trop les couleurs *-*).
J’ai galéré à trouver des choses à dire alors que j’ai bien aimé ce roman. Alors excusez-moi si ma chronique paraît un peu brouillon 😛 Il est en majorité constitué de portraits des membres de la famille qui se réunie pour la première fois depuis longtemps. Et c’est à travers tous ces chapitres que l’on va découvrir l’histoire de cette famille mais aussi de la mère décédée.
Il y a très peu de paroles dans ce roman : on vous raconte vraiment l’histoire des personnages. J’ai trouvé ça original car je n’ai pas beaucoup lu de romans construits comme ça mais aussi car cela permet de s’attacher ou non à un personnage par rapport à son histoire, son vécu, etc… On découvre aussi la culture et le mode de vie de cette île.
En parlant des personnages, je me suis surtout attachée à Isabella. J’ai beaucoup aimé sa vision des choses, sa façon de voir son vécu et ai été touchée par son histoire.
Il y a une grande diversité au niveau des personnages, que ce soit au-niveau du caractère ou de leur vécu, si bien que vous pourriez vous être touché par un autre personnage que le mien.
La mère, elle, m’a d’abord semblée horrible. Et au final, j’ai changé d’avis : quelque part, par certaines choses qu’elle a pu faire, elle m’a quand même touchée. J’ai du mal à mettre des mots sur mon ressenti envers elle mais il est beaucoup moins tranché qu’au début de ma lecture.

J’ai bien aimé la plume de l’auteure ; je trouve qu’elle arrive à capter notre attention et elle introduit des mots utilisés à la Réunion, ce qui lui permet encore plus de nous emmener sur cette île. J’ai aussi bien aimé la transition entre les chapitres, qui donnait envie d’en savoir plus.

Malgré le fait que j’ai été un peu perdue à certains moments en me demandant s’ils étaient à la Réunion ou à la métropole, les histoires sont très fluides même si on fait des va et vient entre le passé et le présent. On  trouve d’ailleurs des petits messages que je trouve touchants et importants.

Conclusion : c’est une bonne lecture ! L’auteure nous emmène sans difficulté à la découverte de la Réunion et de l’histoire de cette famille et de cette mère à travers des portraits très variés. Je me suis beaucoup attachée à Isabella. La plume de l’auteure nous entraîne facilement. Pour conclure, j’ai trouvé ce roman touchant et porteur de messages ! Je vous le conseille !

Le lien direct :