Le jardin des poètes à Cambuston

La plantation d’un olivier que j’ai offert aux collégiens du jardin des poètes de Cambuston (Réunion).

Ce fut une belle expérience partagée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

SURPRISE
Je méditais; soudain le jardin se révèle
Et frappe d’un seul jet mon ardente prunelle.
Je le regarde avec un plaisir éclaté;
Rire, fraîcheur, candeur, idylle de l’été!
Tout m’émeut, tout me plaît, une extase me noie,
J’avance et je m’arrête; il semble que la joie
Était sur cet arbuste et saute dans mon cœur!
Je suis pleine d’élan, d’amour, de bonne odeur,
Et l’azur à mon corps mêle si bien sa trame
Qu’il semble brusquement, à mon regard surpris,
Que ce n’est pas ce pré, mais mon œil qui fleurit
Et que, si je voulais, sous ma paupière close
Je pourrais voir encore le soleil et la rose.

« Les Éblouissements »
Anna de Noailles
(1876-193 Après trois ans)

Publicités

Une réflexion sur “Le jardin des poètes à Cambuston

  1. Merci beaucoup chère Colline d’être passée par chez nous. Ce bien joli poème d’Anna de Noailles prendra place près de l’olivier que tu as offert et planté avec les élèves.
    Merci infiniment pour ce geste exemplaire ! La mémé de Reine May aurait adoré ! 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s